Suivi électrique temps réel en salle machine à la mode « open source »

Suivi électrique temps réel en salle machine à la mode « open source »

5. Résultats

5.1 Proof of concept

Notre objectif n’était pas de mettre en place un système qualifier et de haute précision, mais plus de montrer qu’il était possible d’obtenir des résultats honnêtes sans travaux dans notre armoire électrique (devis obtenus autour de 15 k€ et sans possibilité de consultation à distante). Ce procédé peut encore être amélioré : on doit pouvoir trouver (ou faire réaliser) des pinces plus adaptées ; de même, le code peut encore être largement optimisé. Pour autant, les résultats observés étaient dans la précision du wattmètre bon marché que nous avions à disposition (précision de 5%).

5.2 Applications

5.2.1 Équilibrage des charges

L’application principale pour nous est d’avoir une connaissance de la charge sur chaque prise et sur chaque phase en quasi temps réel et surtout sans avoir à solliciter le service « immobilier ». Ceci nous permet ainsi d’optimiser la répartition de charge en ayant en tête qu’une partie de la consommation de nos machines à double alimentation peut basculer d’une prise à l’autre en cas de disjonction.

5.2.2 Développement durable

Nous n’avions pas d’agenda 21, mais des collègues d’autres organismes m’ont fait part de leur intérêt pour ce dispositif dans ce cadre. On peut en effet décider, dans un souci écologique, de plafonner la consommation en salle machine. Si une nouvelle machine achetée est huit fois plus puissante, mais ne consomme que 2 fois plus que les anciennes : on pourrait couper les 2 anciennes. De façon moins radicale, on peut également utiliser ce dispositif pour refacturer les consommations aux usagers, ou calculer des compensations carbone.

6. Évolutions possibles

6.1 Portage du dispositif sur un client léger

Compte tenu de l’objectif du dispositif, nous sommes contraints de faire fonctionner une unité centrale 24/24. Dans un souci écologique, il doit être possible de porter ce dispositif dans un client léger consommant moins de 20 W.

6.2 Analyse plus approfondie du courant pour la qualification de l’énergie

Comme nous l’avons vu, les alimentations à découpages qui équipent une bonne part des matériels informatiques perturbent le courant occasionnant des pertes d’énergie sur les harmoniques. Pour cela, il suffit de décomposer nos séries temporelles comme des sommes de sinusoïde avec des pulsations multiples de 50 Hz (on peut aller jusqu’à la 9e harmonique avec un échantillonnage à 250 kHz et 26 canaux). Les coefficients devant chacune permettent de qualifier le courant et indirectement la qualité de l’installation.

7. Références

  1. Kholer A. Pinces ampèremétriques et capteurs de courant. Chauvin Arnoux.
    http://www.testoon.com/fichiers_guide/FR/CAR_Pinces_et_capteurs_courant_original_fr.pdf
  2. Klaiber B. et Turpin P. Comment bien choisir ses capteurs de courant. Mesures no 825, Juin 2010.
    http://www.mesures.com/archives/825-choix-capteur-courant-LEM.pdf
  3. Derosiaux D. Fonctionnement d’une alimentation. Cooling-Master.com, Décembre 2005.
    http://www.cooling-masters.com/articles-36-0.html
  4. Current clamps for AC current – MINI series. Chauvin Arnoux.
    http://www.chauvin-arnoux.com/display.asp?10231
  5. PXI/DAQ/DAQe-2200 Series. Adlink Technology Inc.
    http://www.adlinktech.com/PD/marketing/Datasheet/DAQ-2200Series/DAQ-2200Series_Datasheet_1.pdf

Si ces liens venaient à disparaitre, je dispose des documents, accessibles sur demande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *